Vous êtes ici

Écrivain à 3 Temps
Antoine Choplin dialogue avec Philippe Fusaro

Jeudi 8 novembre 2018
à 18 h 30

Portrait De Philippe Fusaro par Patrice Normand

© Patrice Normand

Entrée libre

Si pour Antoine Choplin l’ailleurs est cosmopolite, corrélé à ses sujets et aux relations qu’il noue avec les habitants-personnages qu’il rencontre, chez Philippe Fusaro, il est italien, résolument.

Cette italophilie est inscrite au plus profond de l’ADN de ce natif de Lorraine aux origines transalpines : les Pouilles et l’ensemble de la péninsule infusent dans ses romans, nouvelles, biographies.

Un homme qui n’aime pas l’Italie est toujours
plus ou moins un barbare
, Félicien Marceau

Philippe Fusaro capte l’Italie dans ce qu’elle a de plus noueux, de plus rude - l’histoire de l’immigration, la pauvreté (Douze couteaux ou Le Colosse d’Argile ou la mafia avec Palermo Solo. Il dépeint également une Italie enchanteresse, littéraire et cinématographique (Aimer fatigue). En évoquant la nuit romaine dans le tout récent Nous étions beaux la nuit, Philippe Fusaro réinvestit son sujet de prédilection avec la même originalité tout en invoquant un imaginaire nourri par Fellini et Antonioni. Avec Philippe Fusaro, l’authentique joue avec le pittoresque pour exalter l’amour d’une Italie décidément captivante.

Au programme du dernier rendez-vous, le jeudi 6 décembre à 18 h 30, Antoine Choplin et Noémi Boutin, violoncelliste. De leur talent conjugué naît Une forêt d’arbres creux, lecture musicale.

© Linh Nguyen