Imprimé le 13/12/2018


Contre la haine : plaidoyer pour l'impur
Seuil 2017
Résumé :
« J'essaie en permanence, parce que la question revient encore et encore, de décrire la violence sans la légitimer, de donner la parole aux victimes sans verser dans le paternalisme ; je cherche quelle force poétique, quel biais littéraire permet de résister efficacement à la violence. » Contre la haine est un jalon majeur dans cette quête : ce livre met au jour les contextes qui expliquent la haine xénophobe, raciale, sociale et sexiste minant nos sociétés. Carolin Emcke y étudie les processus d'invisibilisation qui préparent les conduites haineuses et déconstruit les présupposés théoriques de la haine : naturalisation des identités, désir d'homogénéité et culte de la pureté. Les enjeux fondamentaux liés au devenir de la démocratie dans la globalisation, à la guerre et aux droits civiques sont restitués au plus près de l'expérience, parfois sur la ligne de front elle-même. La haine n'est donc jamais envisagée comme une abstraction mais comme une possibilité ouverte par la modernité et à laquelle cette même modernité permet de répliquer. Carolin Emcke, née en 1967, a étudié la philosophie, les sciences politiques et l'histoire à Londres, Francfort-sur-le-Main et Harvard. Grande figure intellectuelle de notre temps, elle a aussi été reporter de guerre de 1998 à 2013 et a notamment couvert les guerres du Kosovo, du Liban et d'Irak. Elle collabore depuis 2007 avec l'hebdomadaire Die Zeit. Carolin Emcke a reçu pour Contre la haine, qui a rencontré un succès considérable en Allemagne (plus de 100 000 exemplaires vendus), le prestigieux prix des libraires pour la paix (Friedenspreis) de la foire de Francfort 2016. Traduit de l'allemand par Élisabeth Amerein-Fussler